22/06/2006

Infos RC

Attention aux orignaux

 

attention orignal

 

Le risque de rencontrer des orignaux sur les routes du Nouveau-Brunswick est plus élevé cette année, selon le ministre des Transports, Paul Robichaud. L'opposition libérale réclame que le ministère installe des clôtures sur de plus grandes étendues, le long des autoroutes, pour prévenir les accidents.

Le ministre Robichaud a reçu il y a près d'un an le rapport d'un projet-pilote de clôture électrique dans la région de Belledune. Ce projet est concluant, mais certains orignaux ont quand même réussi à traverser la route. La prudence est donc de mise.

« Nous avons eu un hiver très clément, ce qui fait en sorte que des animaux, qui normalement n'auraient pas passé l'hiver, ont passé l'hiver. Ça risque d'augmenter le nombre d'animaux qu'on peut voir sur notre réseau routier cette année », a expliqué M. Robichaud.

Le ministre Robichaud a précisé qu'on ne peut pas clôturer les 18 000 kilomètres de routes de la province.

Le rapport sur le projet pilote de Belledune souligne que le nombre de collisions avec des orignaux dépasse maintenant 250 par année. Plusieurs de ces accidents sont mortels, a rappelé le député libéral Donald Arsenault.

 

orignal

 

« De Miramichi à Bathurst, c'est extrêmement grave. Il y a beaucoup d'orignaux sur ces routes-là. Également de Bathurst jusqu'à Campbellton, puis en allant par Saint-Léonard. Est-ce qu'on peut toutes les faire? Je pense qu'on ne peut pas mettre un coût sur la vie des gens », a déclaré M. Arsenault.

Le projet de Belledune se poursuivra. Quant aux autres régions, le ministre examine d'autres options, comme sensibiliser la population et tailler la végétation en bordure des routes pour que les orignaux soient plus visibles.

15:14 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.