06/07/2005

Gourmandise

 
- Sortie gourmande en Outaouais -
Pour se rendre à la confiserie de Wakefield, dans la région de Gatineau, on peut, tout simplement, prendre sa voiture. Mais on peut aussi y aller avec un authentique train à vapeur. Le train Hull-Chelsea-Wakefield transporte ses passagers de la ville de Hull jusqu'au pittoresque village de Wakefield.

C’est là qu’est située la confiserie de Marc et Sylvie Fournier. Ce jeune couple a acheté une petite boutique, connue initialement pour ses confitures. Puis, il se sont essayés au fudge. Ils vendent aussi des chocolats et des bonbons.

Travailler avec le sucre est tout un art, comme l’a constaté Marc Fournier. « C’est délicat de travailler avec le sucre, très délicat. Les températures, les degrés, les timings… Ça m’a pris un bon trois mois avant de faire un fudge qui [avait de l’allure] à chaque fois. »

Le fudge doit impérativement atteindre 116 degrés Celsius. Pour mesurer la température, Marc Fournier utilise un thermomètre parfaitement calibré.

Pour les confitures, il utilise plutôt un réfractomètre, qui calcule la densité du sucre dans le sirop. Avec un taux de sucre de 66 %, les confitures peuvent se conserver pendant un an sans besoin d’ajouter d’agents de conservation.

À la confiserie Wakefield, on fabrique cinq sortes de fudge. Le plus original est le fudge aux cinq poivres. Tous sont faits avec des ingrédients naturels, comme du sirop d’érable, de la crème et du beurre.

 [Sortie gourmande en Outaouais]


11:18 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.