29/06/2005

  DestinationPlanète TerreCanada

 
 

Destination

Planète Terre

Canada


14:09 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/06/2005

He oui

LE GRAND PROBLEME CANADIEN
PLAISIR OU CAUCHEMAR
 

11:21 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2005

Québec nouvelle

BONNE FÊTE QUEBEC
 
.
Les festivités de la Saint-Jean-Baptiste, la Fête nationale des Québécois, commencées jeudi, se sont poursuivies vendredi dans une centaine de villes de la province.

Défilés, fêtes de quartier, spectacles et rassemblements de toutes sortes ont émaillé la journée de centaines de milliers de personnes.


13:34 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/06/2005

Infos radio canada

DECLARATION DE GUERRE A WINNIPEG
 
La guerre contre les moustiques ne fait que commencer à Winnipeg.

Selon l'entomologiste de la ville, Taz Stewart, des moyens plus musclés seront mis en oeuvre pour lutter contre les envahisseurs qui seront très nombreux, cet été, en raison des pluies très élevées du printemps

M. Stewart dit que la chaleur a pour effet d'accélérer la croissance des moustiques, si bien que leur nombre forcera son service à déclencher l'alerte orange.

11:40 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/06/2005

Histoire de fraises

MIAM MIAM
 

(12 juin 2005) - D’où vient la fraise qu’on mange? Pas toujours d’où l’on pense. La « petite fraise du Québec » a parfois autant de racines américaines que la « grosse fraise américaine » a de sang québécois ou canadien. Plus de la moitié des fameuses fraises du Québec provient de plants américains! L’inverse est aussi vrai. Un même plant de fraises peut très bien être développé en Californie, multiplié au Québec et planté en Floride avant que les fraises de ce plant ne reviennent au Québec pour être vendues. Pourquoi ce chassé-croisé? Notamment parce que les frais étés québécois conviennent mieux à la culture des fraises que les étés floridiens ou californiens.

Regardez le reportage
 

11:30 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/06/2005

gastronomie

Bon et bien gras
 
 

Pour certains, c’est la pâte moelleuse et grasse qui fait le délice du beigne, pour d’autres, c’est la garniture sucrée qui attise la gourmandise.


Rond, gras, sucré, rempli de calories, et pourtant. Sous des airs qui ont de quoi faire frémir toute bonne diététiste en herbe, le beigne ne cesse de bousculer les modes alimentaires partout en Amérique du Nord. Explications.

Les Anglais ont leur salon de thé, les Français leur café, les Canadiens leur... beignerie. Pas étonnant qu’au cours des dernières années, le nombre d’établissements ait littéralement explosé d’un océan à l’autre. C’est d’ailleurs au Canada que l’on compterait le plus grand nombre de points de vente de beignes par habitant au monde.

14:27 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2005

infos

L'été commence vraiment cette semaine, à Montréal, avec la présentation du Grand Prix du Canada de formule 1. Présenté à guichets fermés, le Grand Prix apporte une multitude d'activités au centre de la métropole.

Montréal s'anime et l'été s'en vient

13:59 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2005

on se fait belle

La région se prépare à vous recevoir
 
L'Association touristique de la Gaspésie (ATR) invite les Gaspésiens à sortir leurs pinceaux et bacs fleuris afin d'embellir leur demeure pour les touristes qui arriveront bientôt dans la région.

Cette première campagne de sensibilisation, sous le thème « Ma Gaspésie, je la fais belle pour la visite », se déroulera pendant les deux prochaines semaines. Quelque 850 000 touristes, dont les trois quarts viennent du Québec, parcourront, cet été, les routes de la Gaspésie.

L'ATR souhaite que l'ensemble des Gaspésiens se sente concerné par cet afflux soudain de visiteurs.

11:11 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/06/2005

infos radio canada

 

Différence de mentalité ?
 
Les Canadiens boudent les vacances



De nombreux Canadiens ne prennent pas tous les congés annuels auxquels ils ont droit. Ils renoncent facilement à leurs vacances pour différentes raisons. Certains employés refusent de prendre congé de crainte de choquer leur patron. D’autres ne vont pas en vacances, car ils craignent que des décisions importantes ne soient prises au bureau en leur absence. Mais c’est surtout la question financière qui les pousse à ne pas prendre congé.

Un tel phénomène est préoccupant, car le manque de repos peut mener à l’épuisement professionnel. On parle même maintenant de « burn-in », lorsque les travailleurs sont épuisés et qu’ils refusent de prendre congé.

16:11 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |