05/01/2005

Un jour

Chambres d'hôtels
 

Bruits d’à côté, bruits de dessous, bruits de partout.

Tentures qui ne ferment, trop étroites à enfermer l’intimité que cherche le caché.

Draps lavés et repassés, draps lavés et repassés, lavés et repassés…

Coins de lits, pièges de nuit.

Lumière chaude ou froide, éclaire les habitudes du passage.

 

Chasse d’eau, ponctuant une certaine réalité ou une réalité certaine c’est selon.

Chasse d’eau des autres, la pire.

 

Plafond sans étoiles, murs qui murent aux portes closes

Odeurs, senteurs, joies et malheurs des choses occupent les chambres closes

Les chambres d’hôtels sillonnent ma route, me reposent ou m’ennuient

Elle font partie de ma vie et existeront encore, encore et encore après….

J.Flion

 

14:00 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.