18/10/2004

he oui

 

Parcourir l’arrière du grand pays de Canada, à la recherche de paix et de sérénité.

Découvrir sa faune, ses forêts, ses lacs et rivières le plus loin possible des tares de notre civilisation tout en gardant certains de ses avantages tels que le mode de transport et habitat.

La guerre, les révolutions et les problèmes liés à la politique de terreur épargne ce pays ce qui permet de s’y déplacer en toute liberté d’un océan à l’autre jusqu’au cœur de l’arctique.

Ce fut 25 ans de bonheur et d’émotion emmagasinés dans les tiroirs à souvenirs.

Et ce n’est pas fini...
Jacques

15:03 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.