23/09/2004

Une bonne idée

Les toits verts

La diminution du couvert forestier, l'expansion des villes sur les terres agricoles, l'aménagement de magasins à grande surface et de terrains de stationnement sont autant d’éléments qui contribuent à l’effet îlot thermique urbain.

Ce phénomène, qui fait augmenter la température des villes de 6 à 10 degrés Celsius, représente une plus grande consommation d'énergie, ainsi qu'une augmentation du smog et des risques pour la santé.

La solution, selon certains chercheurs canadiens, serait d’aménager des espaces verts sur nos toits. De la Colombie-Britannique à l'Ontario, des scientifiques se penchent sur cette option, à la fois écologique et économique.

Journaliste-réalisatrice : Suzanne Druwé, SRC Winnipeg



   [Les toits verts]

14:02 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.