18/03/2004

infos

Un immense territoire, incluant le massif des monts Groulx, l'île René-Levasseur et le barrage de Manic V, pourrait devenir la quatrième réserve mondiale de la biosphère de l'Unesco située au Québec.



Le projet vient de franchir une première étape avec la formation d'un comité composé de représentants de divers secteurs d'activités.

Si ce territoire, qui est d'une largeur de 300 kilomètres et qui va du fleuve St-Laurent jusqu'au cinquante-deuxième parallèle, est reconnu comme réserve mondiale de la biosphère, il sera soumis aux règles du développement durable. « Ce qui implique une coupe dite durable, c'est-à-dire qu'il va y avoir un intérêt porté à la préservation des paysages, il va y avoir un intérêt porté à la dimension faunique », explique le coordonateur du comité de la réserve mondiale, Jean-Philippe Messier.
Radio Canada

17:33 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.