30/01/2004

Collection Perso


Pour le plaisir des yeux
St Jean sur l'Île d'Orléans

11:57 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/01/2004

Patience

Encore 6 jours avant le grand départ pour le GOLD 2004

11:54 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/01/2004

Gold 2004


Clik et embarque pour le Gold 2004

18:59 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Prêt au grand départ le 3/02/04

La grande aventure canadienne 

La porte d'entrée de la "Dempster Highway

16:46 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Nouvelle sur le Saint Laurent

185 passagers ont passé la nuit à bord du traversier Camille-Marcoux, incapable de rallier le port de Matane en raison des difficiles conditions de la glace.



Le service est d'ailleurs suspendu entre Matane et la Côte-Nord, au moins jusqu'à 18 h samedi.

Parti de Baie-Comeau vendredi à 17 h, le traversier Camille-Marcoux a été dans l'impossibilité d'entrer au port de Matane, même accompagné du brise-glace Pierre-Radisson.

Le navire a dû se résigner à retourner à Baie-Comeau samedi matin après une nuit de vaines tentatives.

La Société des Traversiers du Québec décidera en fin de journée si le bateau revient sur la rive sud samedi soir ou dimanche matin.

Radio Canada

11:32 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/01/2004

Encore 11 jours avant de me retrouver en arctique sous les a

Encore 11 jours avant de me retrouver en arctique sous les aurores boréales.

19:40 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2004

Info froidure


Le froid intense des dernières semaines a rendu la circulation bien difficile dans les eaux du port de Québec. Les glaces sont très épaisses sur le fleuve. Certains disent même que c'est du jamais vu.

Des remorqueurs doivent briser la glace pour permettre aux bateaux de marchandises d'arriver à bon port, une manoeuvre qui nécessite beaucoup de patience.

Une glace de plus de cinq mètres à certains endroits
Radio Canada

19:56 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2004

A savoir

 

Des baleines dans l'océan Arctique, dans l'Atlantique et le Pacifique.

Des baleines dans le fleuve St Laurent.

Des baleines partout!

Il pleut des baleines.

C'est pas beau ça ?

14:59 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Travail à l'immensité

Ottawa et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador entreprennent une étude de faisabilité pour relier l'île au continent nord-américain.



L'étude, qui coûtera 350 000 $ aux contribuables canadiens, doit évaluer les avantages économiques de construire un tunnel ou un pont entre Terre-Neuve et la côte du Labrador.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Danny Williams, a admis que la possibilité de relier l'île au reste du continent est un projet ambitieux vu le contexte de restriction budgétaire, mais qu'il serait selon lui rentable à long terme.

Radio Canada

13:52 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Peinture collection perso

Source de vie en Territoire du Nord Ouest

11:14 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/01/2004

Peinture du pays

Dimanche à Baie St Paul

14:54 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2004

Les plaisirs hivernaux

Une marée plus élevée que d'habitude a provoqué des dommages dans la région d'Évangéline, à l'Île-du-Prince-Édouard. Des blocs de glace ont éventré des chalets et provoqué des dommages au quai d'Abram Village.



La marée a soulevé d'énormes blocs de glace qui ont éventré des chalets de Maximeville, à une douzaine de kilomètres à l'ouest de Summerside. « Je ne me rappelle pas d'avoir vu du dégât comme ceci avant », a indiqué Thérésa Gallant.

Mme Gallant et son mari s'occupent de l'entretien d'un chalet qui appartient à des Américains. La glace a défoncé toute la façade qui donne sur la mer. Dans la cuisine, complètement détruite, d'énormes blocs de glace s'entassent du plancher au plafond.

Radio Canada

11:17 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/01/2004

C'est tout bon

Vivre au Québec
 

Août : Nous venons d'emménager dans notre nouvelle maison au Québec. C'est très beau ici, les montagnes sont si majestueuses. J'ai très hâte de les voir recouvertes de neige.

Octobre : Québec est le plus bel endroit du monde. Les feuilles des arbres ont pris toutes les teintes possibles de rouge et d'oranger. Nous sommes allés nous promener en montagne et nous avons vu des chevreuils. Quelles créatures gracieuses! Ce sont certainement les plus beaux animaux de la création. Cet endroit est un paradis. Je l'adore!

Novembre : La saison de chasse au chevreuil commence bientôt. Je ne peux pas croire qu'on puisse vouloir tuer un si bel animal. J'espère qu'il neigera sous peu. J'aime tellement le Québec!

Décembre : Il a neigé hier soir. Nous nous sommes réveillés ce matin pour découvrir que tout était devenu blanc. On dirait une carte postale! Nous sommes tous sortis et nous avons déneigé les marches et l'entrée. Nous avons fait un combat de boules de neige (j'ai gagné) et, quand la charrue a passé, nous avons dû déneiger l'entrée à nouveau. Quel bel endroit! J'adore le Québec!

Décembre : Encore de la neige hier soir. C'est merveilleux! La charrue (chasse-neige) nous a encore fait sa petite farce dans l'entrée du garage. J'aime tellement le Québec!

Décembre : Encore de la neige hier soir. Je n'ai pas pu sortir de ma cour pour aller travailler. Je suis épuisé de pelleter. Crisse de charrue!

Décembre : Il est encore tombé de la merde blanche hier soir. J'ai des ampoules plein les mains à force de pelleter. Je crois que le conducteur de la charrue se cache au coin de la rue et attend que j'aie fini de pelleter pour passer. Le calice de chien . . .

Décembre : Joyeux sacrement de Noël!!! Encore de la tabarnak de neige. Si jamais je mets la main sur le calice de chien qui conduit la charrue, j'm'en va y faire faire un hostie de boutte sur les coudes! Je comprends pas pourquoi y mettent pas plus de calcium sur les routes pour faire fondre la crisse de glace.

Décembre : Encore de la merde blanche hier soir. Ca fait trois jours qu'on est pas sortis sauf pour pelleter la tabarnak d'entrée à chaque fois que le calice de sale passe avec son hostie de charrue. On peut pas aller nulle part ; l'auto est prise dans une montagne de calvaire de merde blanche. Le gars de la météo dit qu'il va en tomber encore 25 centimètres ce soir.

Décembre : Le crisse d'innocent d'la météo s'est trompé. On a eu 60 centimètres de calice de merde blanche. Si ça continue comme ça, ce ne sera pas fondu avant le mois d'août. La charrue est restée prise dans le banc de neige sur la route et l'hostie d'écoeurant qui la conduit est venu frapper chez nous pour demander s'il pouvait emprunter ma pelle. Après lui avoir dit que j'avais passé au travers de 6 pelles pour pelleter toute la merde qu'il m'avait poussée dans l'entrée, j'y ai cassé la 7e sur sa crisse de tête.

Janvier : On a fini par sortir de la maison aujourd'hui. On est allé au magasin pour acheter quelque chose à manger et en revenant, un calice de chevreuil s'est braqué devant l'auto et je l'ai happé. J'ai pour 3 000 $ de dommages. Crisse de chevreuil! Comment se fait-il que les hosties de chasseurs ne les ont pas tous tués au mois de novembre?

Mai : J'ai emmené l'auto au garage en ville. Y'a toujours ben des crisses de limites!!! La tabarnak d'auto est toute rouillée à cause de l'hostie de calcium qu'ils mettent partout sur les routes.

Mai : On a déménagé en Floride. J'peux pas comprendre qu'il y a du monde assez innocent pour vouloir vivre dans un crisse d'enfer comme le Québec!!!


Anger Yvan

(Québec)


16:44 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Conseil d'ami.

Le Canada possède plusieurs grands classiques tels que les Rocheuses, les chutes du Niagara, Vancouver, Montréal et bien entendu Québec.

 Ces noms prestigieux ne sont pourtant que le sommet de l'Iceberg car le pays recèle des milliers de lieux d'une splendeur insoupçonnée. Leurs découvertes redonnent au voyageur une véritable identité par rapport au touriste traditionnel.

L'isolement et la limitation des possibilités de logement dans ces endroits magiques rendent caducs leur rentabilité et de ce fait n'offre aucun intérêt à la grosse industrie touristique, ce qui heureusement sauve cette nature encore intacte.

Il faut donc absolument sortir des sentiers battus pour aller à la rencontre de ces endroits  privilégiés où la nature est encore reine.


10:18 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/01/2004

Brrr...

Ne laissez pas votre peau à la merci du froid!

Le temps glacial peut bien vous faire claquer des dents,


Ambiance canadienne du jour

16:48 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/01/2004

Infos

Froid extrême: jusqu'à moins 53 en Abitibi

17:05 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Coup de gueule

Aéroport

 

Sourire de circonstance sur masque de l’impassibilité,

Hé oui, je hais les aéroports.

 

Fourmilière grouillante et monstrueuse du grand dévoreur de temps.

Heures de départ, heures d’arrivée, annulations, retards sont les donneurs d’ordre pour autre part

Les couloirs y sont chemins; artères du grand machin, ils irriguent le flot vivant de ceux qui restent, qui partent ou qui reviennent. C’est grand, c’est long et sans fin. Les salles d’attende s’alignent meublés d’inconfortables sièges au design futuriste du passé.

 

L’humanité s’y déplace, l’esprit codifié selon les normes qui régissent le grand aéroport international.

Passeport, carte d’embarquement, badges divers donnent les droits.

Droit de passage… peut être! Droit d’humanité… j’en doute.

 

Regardez-les les grands voyageurs!

 

Les hommes et femmes d’affaires bien typés sont reconnaissables par la joie de vivre et l’auréole de sainteté qui les couronnent.

Ils savent, ils font partie du monde des gagnants, ils assument vaillamment leurs pseudos supériorités et déambulent dans leur univers sans âme en direction de la classe affaires, classe élite, salon président ou autres fanfreluches pour ego volant. Ils traînent leurs attachés-cases avec dans la tête une énorme solitude qu’engendrent les us et coutumes de l’aéroport. La soif du pouvoir arpente dans un va et vient incessant les couloirs sans fin de l’international nid.

 

Je ne crois pas a leur bonheur ayant été aussi membre actif du cirque.

 

Le touriste chartérisé est systématiquement dans la file la plus longue devant le comptoir d’enregistrement.

Il est inquiet et heureux à la fois. Il fuit peut importe les moyens, à la recherche de ses multiples rêves glanés dans des brochures de papier glacé.

L’aéroport devient alors la porte d’Ali baba et de ses quarante voleurs.

L’occasionnel est comme un enfant et l‘habitué joue déjà à l‘homme d’affaires.

Les « Costa Brava » sont regardés avec condescendance par les « longs courriers ».

 

L’aéroport représente certainement pour beaucoup un endroit de rêve.

Des larmes de joie ou de peine  ponctuent les arrivées ou les départs et peuvent humaniser la grande chose.

 

Mais un retour à la réalité des aéroports internationaux du 3iéme millénaire est très préoccupant vu la quasi disparition de la notion de service et de la fin de la gentillesse agrémentée d’un beau sourire.

Ces concepts anciens font à présent partie de l’archéologie des sentiments perdus. Tous informatisés, nos interlocuteurs aux services sont froids, fades et doivent certainement dégager une haleine fétide vu l’aspect rébarbatif les caractérisant.

Derrière leurs regards morts de cabillaud pêché la veille, nous ressentons l’absence totale de l’amour du métier et la grandeur d’âme liée au service qu’ils sont sensés prester.

Assis et rarement debout derrière le comptoir qu’ils assimilent au pouvoir, ils trônent et régissent.

 

Parfois, tel un rayon de soleil, un vrai sourire et une vraie réponse à notre attende sont au rendez-vous et rendent notre journée belle et radieuse. Merci a vous d’encore exister, merci mille fois et encore merci, merci…

 

Vivons-nous la nouvelle fin d’un monde, place à la bêtise et l’égoïsme qui trouve dans les aéroports, liens privilégiés de la mondialisation, un repaire à leurs convenances.

 

Portes vers de majestueuses envolées, vers l’aventure et les vacances, vers son job aussi.

Tu as fait rêver, attention tu deviens passage obligé et vraiment non désiré. Tu dérives et tu n’est pas navire.

 

On s’ennuie dans les aéroports, franchement on ne s’y amuse plus du tout.

 

Un aéroport est un perchoir pour oiseaux perdus devenus très terre à terre.

 

 

 

 

 

 

Flion Jacques   St Sauveur des Monts le 18/12/01  

 

13:53 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2004

Histoire de thé

Les Québécois ont un petit faible pour la plus ancienne boisson de l'humanité qui a fait son entrée au pays en 1716. La première cargaison de thé, importée par la Compagnie de la Baie d'Hudson, a d'ailleurs mis plus d'un an à arriver à bon port au Canada. Depuis quelques années, on s'intéresse précisément aux grandes variétés de parfums et de goûts des meilleurs thés du monde. Les fabricants ont compris l'engouement des consommateurs et y ont mis le paquet. On retrouve des thés fruités, épicés, parfumés aux fleurs ou même alcoolisés. On craque évidemment pour son parfum exquis. On raffole aussi des mélanges de fleurs de jasmin, des arômes de framboises, le parfum d'ylang-ylang, d'orange douce et autres.

15:03 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

La glisse

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec lance la Semaine internationale de la sécurité à motoneige.

La Fédération vise surtout à mettre en garde les motoneigistes contre les variations de température des dernières semaines. Ces changements climatiques ont causé la plupart des accidents hors sentiers depuis le début de la saison.
Radio Canada

11:35 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2004

Nouvelle du Québec

La saison de pêche au petit poisson des chenaux démarrera enfin lundi. Le froid intense des derniers jours a permis de mettre la touche finale aux préparatifs sur la glace.

Après trois semaines de retard, environ 150 à 200 chalets sont maintenant prêts à accueillir les premiers pêcheurs. Un départ aussi tardif ne s'est jamais vu en 65 ans d'activité, selon le président de l'Association des pourvoyeurs, Guy-Paul Brouillette.

Radio Canada

13:24 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Hé,oui...

Même au bout du monde, il y a un horizon.

13:19 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2004

Pensée

L’expérience.

 

C’est étonnant à quel point l’expérience n’a jamais servi à rien.

Avec toute l’expérience que l’être humain a acquis depuis sa présence sur cette terre, nous devrions vivre quasiment sans aucun problème.

Résultat des courses, on recommence systématiquement les mêmes erreurs pour arriver toujours au même point de départ.

Lorsque l’on agit de cette façon que l’on peut qualifier de comportement idiot, on est donc des idiots et ne pas s’en rendre compte c’est encore plus idiot.

Il paraît que Dieu nous a créé à son image.

Je ne dis rien, et sans vouloir être choquant, il faut donc se rendre à l’évidence que même le grand patron n’aura pas la solution miracle pour guérir notre bêtise.

 

Jacques  (qui cherche à comprendre).

 


20:29 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/01/2004

De bons moments avec...


12:26 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/01/2004

Saison qui passe...


La cabane à sucre à la porte du printemps

17:56 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Brrr....

Quelques nuages

-44°C
Quelques nuages

T° ,ce jour à Dawson au Yukon (Canada)

11:39 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/01/2004

Tout doux

Picture (../photos/MALAMUTES/CHIEN03.jpg)

Repos et rêves blancs

20:12 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Brrr...

.
L'Ouest du Canada est aux prises avec une vague de froid sans précédent, venue directement de l'Arctique. Avec le refroidissement éolien, les températures descendent jusqu'à moins 40 degrés Celsius. Au Manitoba, deux personnes en sont mortes, en fin de semaine.
Radio Canada

13:15 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2004

A savoir

Légendes de notre temps

Clic et bonne visite

20:15 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Voeux sincères



Jamais trop tard pour bien faire.

14:15 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/01/2004

A savoir

L'année 2004 marque le début des festivités entourant le 400e anniversaire de l'Acadie et le comité organisateur prépare déjà de nombreuses activités.

Chantal Abord-Hugon, coordonnatrice du Comité du 400e, affirme que des événements auront lieu toute l'année, mais que les plus grandes célébrations se tiendront pendant la saison estivale, comme le Congrès mondial acadien, en Nouvelle-Écosse, au mois d'août.

Les différents sites historiques et les festivals des quatre provinces de l'Atlantique auront aussi une programmation spéciale pour souligner cet anniversaire.

Radio Canada

20:23 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |